Prime à la conversion : l’essentiel à savoir

La prime à la conversion est un soutien financier de l’État français, dans le but d’aider la population. Elle permet d’acquérir une voiture neuve ou d’occasion. Mais il faudra d’abord mettre en rebut son ancien véhicule. Découvrez dans cet article, les différentes conditions pour bénéficier de cette prime à la conversion. 

Prime à la conversion : pour finir avec les anciens véhicules

La prime à la conversion est un moyen de convaincre les automobilistes de remplacer leurs véhicules polluants. De ce fait, l’État français a proposé différentes mesures qui visent à pousser la population à se tourner vers les voitures électriques. Vous pouvez aller sur ce site pour en apprendre davantage sur la prime à la conversion. 

Lire également : Clinique dentaire à Laval : comment bien choisir ?

En effet, cette prime proposée par le gouvernement va permettre aux bénéficiaires d’économiser de l’argent. Ainsi, après la destruction des voitures anciennes, vous allez obtenir une prime de conversion en plus des bonus écologiques.  

Toutefois, il faut respecter certaines conditions. Il s’agit de la nécessité de remplacer le véhicule plus ancien par un autre beaucoup moins polluant. Il faut également résider sur le territoire français en être majeur. Le véhicule doit aussi être immatriculé en France et conservé au moins six mois. En alternative, vous devez justifier son utilisation sur une distance de 6 000 km. 

A lire en complément : Dentiste de garde : trouvez un près de chez vous

Les caractéristiques à respecter pour la nouvelle voiture

Lorsque vous bénéficiez de la prime à la conversion, votre nouvelle voiture doit aussi respecter des conditions données. De ce fait, cette nouvelle voiture doit rouler à l’essence et doit être classée Crit’Air 1. Le prix d’achat de cette nouvelle voiture ne doit pas excéder 50 000 euros. 

Pour une voiture neuve, elle doit émettre un taux maximum de CO2 de 132g. Et pour une voiture d’occasion, le taux de CO2 ne doit pas excéder 137g. Il est important de notifier que la prime à la conversion et le bonus écologique ont permis à bon nombre de Français de passer à la voiture électrique ou hybride.

Prime à la conversion : quel est le montant octroyé ?

Le montant de la prime à la conversion est variable selon le cas. En effet, les conditions d’obtention de cette prime à la conversion résultent du revenu fiscal de la référence de celui qui voudrait en bénéficier. Ainsi, le montant qui sera octroyé va dépendre de la situation du demandeur et des caractéristiques de la nouvelle voiture achetée. 

Par exemple, pour bénéficier de 5 000 euros, le revenu fiscal de référence du demandeur ne doit pas dépasser 6 500 euros. Toutefois, lorsqu’aucune des conditions énoncées n’est remplie par le demandeur, il lui sera accordé une somme 2 500 euros.